Nature & Animaux

Tout savoir sur les dauphins, éthologie du dauphin : où vit-il, comment vit-il ?

L’habitat du dauphin

Les dauphins sont présents quasiment partout dans le monde : dans les océans, dans les fleuves et dans les rivières.

Par conséquent, il existe donc des espèces de dauphins d’eau douce qui vivent dans des rivières comme le Boto ; le fameux dauphin rose ; qui vit dans l’Amazone. Il y a également de dauphin de l’Indus, au Pakistan, le dauphin de la Plata sur la côte sud-est de l’Amérique-du-Sud et le dauphin du Gange en Inde. L’espèce du dauphin de chine est quant à elle définitivement éteinte.

Dans les fleuves, on peut trouver le dauphin de l’Irrawaddy qui évolue dans le Mékong mais qui est en revanche un dauphin océanique.

L’habitat du dauphin dépend notamment de son régime alimentaire et de la température des eaux. Les grands dauphins, par exemple, sont quasiment présents partout sur le globe en dehors des eaux froides et glaciales du nord. Les Tursiops aiment les endroits tempérés et tropicaux. On peut notamment l’observer au cœur du sanctuaire Pelagos, non loin des côtes de la Corse et de la Sardaigne.

Alimentation du dauphin

Que mange un dauphin ?

Les dauphins font partie de la famille des odontocètes, autrement dit, des cétacés à dents. Le régime alimentaire d’un dauphin dépend de la forme de ses dents et de la forme de sa tête. Le dauphin est un animal marin carnivore qui se nourrit principalement des poissons, des mollusques et des crustacés. Le dauphins ne se sert pas de ses dents pour mâcher ses proies. Sa dentition ne lui sert qu’à attraper un poissons par exemple, qu’il engloutit directement.

De la même façon que les ruminants, le dauphin est un cétacé doté d’un estomac réparti en trois poches : un avant-estomac, un estomac pylorique et une ampoule duodénale. Cet estomac à 3 chambres permet donc de digérer tout ce qu’ingurgite le dauphin.

Il faut savoir que l’alimentation du dauphin dépend également de sa position géographique même si un mammifère marin peut se déplacer sur de longues distances pour chasser. En effet, les proies que l’on peut trouver à un certain endroit génèrent une habitude alimentaire pour les bancs de dauphins.

Comment chasse un dauphin ?

Dans la plus grande majorité des cas, les dauphins ont pour rituel de chasser en groupe. Un dauphin repère une proie et alerté le reste de son banc. A l’unisson, les dauphins se regroupent autour de la proie pour la faire remonter en surface et la manger.

Le sommeil des dauphins

C’est une question que bon nombre de passionnés de mammifères marins se posent !

Comment dorment les dauphins et comment respirent-ils pendant leur sommeil ?

Les dauphins sont des mammifères et comme nous, ils ont un besoin vital de respirer en remontant à la surface. On dit du dauphin qu’il ne dort que d’un œil et vous allez comprendre pourquoi et comment cela est possible : le sommeil des dauphins est unihémisphérique (comme pour les baleines). En effet, sur les deux hémisphères du cerveau du dauphin, un hémisphère « dort » pendant que l’autre est éveillé. Les dauphins ont besoin de dormir et de respirer, par conséquent, leur cerveau parvient à dissocier ces deux fonctions vitales.

Quand un dauphin est en train de dormir et que par conséquent un seul hémisphère cérébral est en éveil, le mammifère ne nage presque plus et il n’est pas insolite d’en croiser en surface, flottant une nageoire hors de l’eau et un œil ouvert. Son hémisphère actif lui permet de gérer sa position dans l’eau, se charge de sa respiration et reste également en alerte par rapport à ce qu’il peut se passer autour de lui. Puis l’autre hémisphère se réveille et c’est au tour du premier de s’endormir.

La reproduction du dauphin

Il est déjà assez compliqué de différencier un dauphin mâle d’un dauphin femelle puisque leurs organes génitaux ne sont pas visibles. En effet, aucun organe n’est proéminent de façon à ne pas être un frein dans la nage du dauphin.

Comment s’accouplent et se reproduisent les dauphins ?

La vie amoureuse du dauphin est très particulière. Le dauphin n’entretient pas de relation exclusive, il ne vit pas « en couple » . Toutefois, les liens familiaux restent importants, ainsi que l’entre-aide. Le dauphin change de partenaire tous les ans.

L’accouplement du dauphin n’est pas très long, environ 20 secondes. Avant sa maturité sexuelle estimée entre 6 et 10 ans (selon les espèces), la femelle dauphin ne peut avoir de petit. La gestation dure autour de 12 mois et un seul bébé dauphin peut être mis au monde. Il naît dans l’eau, en présentant sa nageoire caudale. C’est une méthode qui lui permet de ne pas se noyer le temps d’être expulsé. Puis la mère l’accompagne à la surface pour qu’il prenne sa première respiration.

Dans leur environnement naturel, la femelle dauphin gestante est accompagnée d’une autre femelle qui sera à ses côtés tout au long de la gestation et aura un rôle important lors de la naissance du delphineau et jusqu’à l’acquisition d’une parfaite autonomie.

Comportement et prédateurs naturels du dauphin

Dans le milieu sauvage, le dauphin n’a réellement qu’un seul et unique prédateur naturel : il s’agit de l’orque. Plus grand, plus imposant et surtout plus puissant qu’un dauphin, l’orque est un super prédateur, en haut de la chaîne alimentaire dans l’océan et peut parfois chasser le dauphin afin de se nourrir en fonction de son régime alimentaire lié à sa position géographique. Le dauphin peut toutefois se faire attaquer par des requins comme le requin blanc et le requin tigre par exemple.

Il convient de préciser que l’homme fait également partie des prédateurs du dauphin, en le chassant et en le massacrant en toute impunité aux îles Féroés ou encore dans la baie de Taiji.

Protection

Les dauphins vivent en groupe et se défendent en groupe quand une menace d’attaque de requins pointe le bout de son nez. Hélas contre les orques, ils ne peuvent rien faire à part nager le plus vite possible pour tenter de les semer… souvent en vain. En Avril 2016, on a pu voir à l’oeuvre un groupe d’orques dans la baie de Monterey, tenant une embuscade à des milliers de dauphins…

Cela ne se passe pas ainsi à chaque fois car certaines orques ne mangent pas de dauphins puisque suivant où elles se trouvent, le thon qu’elles affectionnent tout particulièrement y est plus développé et ne les contraint donc pas à manger d’autres cétacés. Il n’est donc pas insolite de croiser des pods d’orques avec des bancs de dauphins !

Contre les requins, les dauphins ne se laissent pas faire et sont parfaitement capables d’attaquer un grand blanc et de le faire fuir en un rien de temps. En milieu naturel, on a également vu des dauphins se regrouper autour d’un nageur professionnel pour le protéger d’un requin rodant autour de lui.

Riposte

Rapides et puissants, les dauphins n’ont clairement pas peur d’un requin. En groupe, les dauphins sont plus agiles et mettent très vite en place une stratégie de contre-attaque qui consistera à émettre une multitude de son pour perturber le requin et pouvoir l’attaquer sous le ventre pour faire éclater son foie grâce à la fermeté de leurs rostres.

Instinct de survie

Si quand les dauphins se font pourchasser par des orques, ils fuient à vive allure pour sauver leur peau, il apparaît toutefois que pendant les grind, ils restent plutôt calmes alors qu’une fois capturés, ils sont voués à une mort certaine. Des scientifiques ont analysé ces situations étranges car il faut reconnaître qu’un groupe de dauphins pourrait être très dangereux pour des pêcheurs évoluant dans le même périmètre. Un dauphin peut tuer un requin blanc, alors un homme…

Mais on remarque que ces pauvres dauphins pris au piège ne ripostent pas et il se pourrait que cela vienne de leur cerveau, de leur grande intelligence, qui ferait entrer en jeu les sentiments. En effet, les dauphins seraient plus émotifs que les hommes et les sentiments prendraient le dessus sur leur façon de penser et de considérer les humains à un moment précis.

Les espèces disparues et menacées

La liste rouge de l’IUCN recense toutes les espèces animales et végétales en danger d’extinction. Parmi ces animaux, on retrouve hélas certains cétacés (dauphins et baleines) qui présentent une menaces de disparition. Classés sous différents critères et différentes catégories, nous avons répertorié les espèces de dauphins et de baleines disparues et menacées.

Dauphins disparus et menacés

  • le dauphin de Chine (appelé également Baiji) a officiellement disparu en 2007
  • le dauphin de Sousa a été inscrit dans la Catégorie Vulnérable C2a(i) (VU) en 2012
  • le dauphin de la Plata (ou dauphin franciscain) a été inscrit dans la Catégorie Vulnérable A3d (VU) en 2012
  • le dauphin du Gange (ou sousouc) a été inscrit dans la Catégorie En danger A2abcde (EN) en 2012
  • le dauphin de l’Irrawaddy (ou dauphin du Mékong) a été inscrit dans la Catégorie Vulnérable A4cd (VU) en 2008
  • le dauphin d’Hector a été inscrit dans la Catégorie En danger A4d (EN) en 2013

Les menaces pour le dauphin

Les menaces pour les dauphins sont diverses tout comme leurs origines, et peuvent avoir plusieurs effets néfastes sur les différentes espèces.

La chasse, la pêche et la pollution de l’environnement sont des menaces importantes pour la survie des dauphins. Les océans et les rivières sont directement polluées par tout ce qu’il sort des égouts, sans oublier les réservoirs et les cales de bateaux qui y sont vidés illégalement par certains pêcheurs. Le plomb contenu dans les peintures de bateaux sont aussi un danger pour la santé des dauphins. Le pétrole peut également causer de graves dégâts sur l’état de santé des dauphins car il stagne à la surface de l’eau et vient boucher l’évent des dauphins qui de ce fait ne peut plus respirer normalement et meurent par asphyxie.

La pêche, directe ou indirecte, est un véritable fléau : soit les dauphins sont pris au piège par des filets (notamment à cause de la pêche au thon qui cause environ 300 000 morts de cétacés par an) comme d’autres animaux marins, soit ils sont chassés pour leur viande ou être revendus à des delphinariums (comme c’est le cas dans la baie de Taiji).

Dans certains endroits, c’est la pêche électrique pourtant interdite qui est la cause de nombreux décès, notamment de l’espèce du dauphin de l’Irrawaddy.

La chasse et les massacres de dauphins effectués en particulier au Danemark dans les îles Féroé et au Japon dans la baie de Taiji, sont de réelles menaces chaque année pour de nombreux dauphins. Les espèces touchées par ces crimes sont en particulier les globicéphales lors des grindadráp aux îles Féroé. Le Japon, qui continue la chasse à la baleine, capture énormément de dauphins, surtout des espèces albinos qui se revendent très cher à des parcs aquatiques.

Dans une autre mesure, le changement climatique et la captivité représentent également de grands dangers pour les dauphins.

Chasse, pêche et massacre de dauphins

Chaque année, de très nombreux dauphins sont victimes de la chasse et des massacres au nom des tradition. Hormis les accidents qui peuvent survenir comme des collisions entre des embarcations et des dauphins, la pêche au filet (et électrique) est la cause de près de 300 000 décès de mammifères marins tous les ans.

Parmi les endroits dont les populations massacrent des dauphins en toute impunité, on retrouve les îles Féroé (au Danemark) et Taiji (au Japon). Ce n’est pas le cas au Danemark, mais au Japon les pêcheurs qui organisent la chasse aux dauphins et qui les rabattent vers des endroits stratégiques, profitent pour capturer des dauphins rares tels que des dauphins albinos ou des bébés dauphins pour les revendre aux delphinariums.

Aux îles Féroé, on appelle cela le Grindadràp (le grind) qui signifie « la mise à mort des baleines » : une tradition qui consiste à rabattre notamment des baleines pilotes (des globicéphales noirs) et quelques dauphins (dauphins à flancs blancs et grands dauphins) vers le bord de l’eau pour les massacrer en groupe.